22 et 23 septembre 2018 Théatre Le pigeon héroïque  – Ateliers Nomades – Théatre d’Ombres – 5€ (2€ – 12 ans)

22/09 Place de Lorraine
Représentation à 11h00 – 13h30 – 14h30 – 15h30 – 16h30
23/09 Place Bonne fontaine
Représentation à 11h00 – 13h30 – 14h30 – 15h30 – 16h30

Pendant la première guerre mondiale les pigeons étaient utilisés par les armées
pour envoyer des messages. Ils étaient d’ une grande fiabilité sur des courtes distances et accomplissaient leurs missions avec courage malgré les bombardements, la poussière et les projectiles.
Certains d’entre eux sont devenus des héros.
Le pigeon héroïque de notre spectacle a réussit, par son courage, à sauver la vie de 250 soldats.Spectacle de théâtre d’ombre joué dans une roulotte théâtre
Lieu magique pour partager cette page de l’histoire de la grande guerre en famille.

30 septembre / 15 h – Concert de l’Harmonie Municipale – Variétés – Entrée libre
Centre Social Saint-Éxupéry

L’orchestre de l’harmonie municipale composé de 30 musiciens s’emparera des plus beaux morceaux de variété pour vous faire un vivre un concert exceptionnel.
Un moment musical à savourer avec excès !

 

 

 

 

06 Oct  – J’y vais en Bus – Festival du film Arabe – Fameck – 15€

D’abord local et modeste, le Festival a aujourd’hui pris de l’ampleur et est devenu l’un des
rendez-vous majeur de la rentrée culturelle dans la région. Il propose plus de 50 films, dont beaucoup inédits ou en avant-première, avec pour objectif de promouvoir une cinématographie émergente. La programmation regroupe plus de 110 projections sur dix jours, pour quelques 15 000 festivaliers représentant de nombreux pays arabes : Maroc, Algérie, Tunisie, Égypte, Mauritanie, Syrie, Palestine, Irak, Yémen, Liban…

Tous les films sont projetés en version originale sous-titrée français.
Le Festival propose une programmation riche et variée avec des genres, écritures et mises en scène variées qui représentent les productions actuelles du monde arabe.

Le film sélectionné vous sera communiqué ultérieurement.

28 oct – J’y vais en bus – Festival du film Italien – Villerupt – 15€

Depuis 1976, Villerupt organise des projections de films – certains présentés en avant-première – ancrés dans les réalités transalpines : on évoque dans ces métrages les questions sociales, le processus d’industrialisation de la péninsule italienne, les mutations du monde du travail, l’esprit populaire…

On y rend hommage au cinéma italien d’hier et d’aujourd’hui… et aux Italiens eux-mêmes.

L’événement a été identifié comme l’un des 20 festivals les plus représentatifs de la Lorraine.

Le film sélectionné vous sera communiqué ultérieurement.

10 et 11 nov – Commémoration de la Grande Guerre – Place Bonne Fontaine et Place Edouard Bled- Accès libre

Dans le cadre du Centenaire de la Grande Guerre, la Municipalité a tenu a mettre à l’honneur un instituteur, devenu un illustre écrivain : Monsieur Edouard Bled.

Dictée d’époque, conférence, expositions et animations durant 2 journées.

Inauguration de la place E. Bled et dégustation du pain du poilu

10,11/11 Place Bonne Fontaine – Maison des Arts

 

12 janvier / 20h Concert Ladislava – Musique Tzigane – 5€ (2€ – 12 ans)
Centre Social Saint-Éxupéry

Elle aux vents et lui aux cordes, ils vous feront découvrir l’histoire de la musique tzigane, ses racines et ses branches. Ils revisitent le répertoire des musiques traditionnelles d’Europe de l’Est, se laissent emporter par les grands classiques du jazz manouche, reprennent Brassens, Gainsbourg ou encore Piaf sur des rythmes tziganes et interprètent leurs propres compositions.

Depuis 2014, Ladislava dépayse son public, lui proposant un voyage de la France aux Balkans. Son objectif : vous faire (re)découvrir ces morceaux d’ici et d’ailleurs, atemporels et sans frontière.

Et demain, la p’tite roulotte de Ladislava sera déjà partie rouler sa bosse sur d’autres chemins…

03 Février – J’y vais en Bus – Festival du film de Gérardmer – 15€

Le festival international du film fantastique de Gérardmer est dédié au cinéma fantastique, et se tient chaque année .

Le festival présente toutes sortes de projections : longs et courts métrages, nuit consacrée à un film ou un auteur, ou encore projection de vidéos.

Le film selectionné vous sera communiqué ultérieurement

 

 

28 février – J’y vais en bus – Spectacle R.a.g.e Cie Les Anges au plafond –  Ombres, magie et marionnettes en musique – 5€
Le Carreau – Scène Nationale Forbach

​Camille Trouvé, l’inventive et inspirée metteuse en scène et Brice Berthoud, le virtuose comédien-marionnettiste se cachent derrière ces Anges au plafond. Avec Une Antigone de papier et Les Mains de Camille, leur éblouissant duo avait déjà provoqué la ferveur du public. R.A.G.E, forme mationnettique en musique, s’inscrit dans la continuité de ces créations. Ce second volet sur le thème de la censure complète la proposition inspirée de la vie de Camille Claudel.
Sous un ciel tissé de poulies, de toiles, de tissus, de papiers et d’accessoires improbables, les marionnettes bricolées, manipulées et bruitées s’animent pour raconter la trajectoire d’un homme, ou la plus belle imposture littéraire du XXème siècle.

Tout est bouleversé, l’espace de jeu et celui de la salle se confondent.
Les anges perturbent le réel et dans ce dispositif empli de poésie, la magie opère puis… un petit bijou voit le jour.

08 mars – J’y vais en bus Danse  – Du désir d’horizons  – Salia Sanou-Compagnie Mouvements perpétuels – 5€
Le Carreau – Scène Nationale Forbach

Depuis deux décennies, Salia Sanou est une figure de proue de la danse contemporaine. Après avoir travaillé avec Mathilde Monnier, il collabore avec Seydou Boro. Ses puissants spectacles sont irrigués par un vocabulaire chorégraphique emprunt d’accents occidentaux et africains.

Avec Du Désir d’horizons, il revient à ses thèmes de prédilection : la solitude et l’altérité, le singulier et le collectif, le territoire, le déracinement, l’exil. En 2013, il a conduit des ateliers de danse dans des camps de réfugiés maliens au Burundi et au Burkina Faso. C’est une part de cette intense et indicible expérience qui travers cette création sans jamais en être ni un témoignage, ni un documentaire. Il s’agit avant tout d’une traversée poétique vers des horizons où tout est encore possible.
Dans un efficace décor composé de lits de camps, les huit
interprètes proposent une partition intense, où la joie et le plaisir de danser l’emportent. Une énergie communicative…

09 avril  -20h30-  Théatre –  Les mangeuses de chocolat – Cie L’autre scène – Entrée libre
Centre Social SAint-Éxupéry

Dans le cadre de la journée de la femme

Le titre est trompeur… Ce n’est pas du vaudeville mais une pièce tragicomique sur le parcours thérapeutique de 4 femmes « accros » au chocolat.

Un regard ironique sur les thérapies de groupe : la thérapeute assiste, impuissante, à une véritable mutinerie qui remet son propre rôle en question. Elle finit par se laisser aller à des confidences contraires à toute déontologie.

 

21 avril  – J’y vais en bus Site historique  – le château du Haut-Koenigsbourg – Orschwiller -15€
Le Carreau – Scène Nationale Forbach

Edifié au 12è siècle, le château du Haut-Koenigsbourg a été le témoin de neuf siècles de conflits européens et de rivalités entre seigneurs, rois et empereurs. Il a vu se succéder d’illustres propriétaires, dont la dynastie des Habsbourg et l’empereur allemand Guillaume II. C’est lui qui entreprend, au début du 20è siècle, la spectaculaire restauration de cette forteresse de montagne. Aujourd’hui, le Haut-Koenigsbourg propose une vision remarquable de ce qu’était un château fort au 15è siècle en Alsace. Il abrite une importante collection d’armes et de mobilier des 15è, 16è et 17è siècles et permet un plongeon singulier dans l’univers du Moyen Âge. Dressé à près de 800 mètres d’altitude, ce monument d’exception offre une vue imprenable sur la plaine d’Alsace, les Vosges la Forêt-Noire et, par temps clair, les Alpes.